Pensée à Florence Arthaud, rencontré un jour au détour d une fleur !

Voguer à l infini,
Fabriquer des rêves, 
Là où peu osent s aventurer de peur de s’égarer et de rater;

Périr dans un tourbillon d’air, et non dans la mer;

Comprendre l’incompréhensible,
Rationaliser les rêves, 
Ne ferait qu’immobiliser le miracle fait réalité par une poignée de passionnés se donnant corps et âmes à leur quête,

Préservant le rêve, la lumière, les étoiles visibles dans les yeux de ceux qui n osent pas encore,

Préservant alors la possibilité, inspirant l audace,

Donnant des ailes, le temps de redevenir soit, cet enfant capable de tout, prêt à conquérir le monde de ses rêves!
Faire sourire notre cœur, notre audace, nos souhaits.

Inspiratrice du possible inimaginable mais finalement accessible à ceux qui vont au delà du rêve. 


Écrit en écoutant “strong” de London Grammar et en fait tout l album!

https://m.youtube.com/watch?v=6drfp_3823I

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s